Site officiel de la ville

Version françaiseversion basque

bannière haut

MAIRIE DE CIBOURE

Place Camille Jullian - 64 500 CIBOURE
Tél : 05 59 47 26 06 - Fax : 05 59 47 64 59
mairie@mairiedeciboure.com


Situation
Ciboure en images
La ville et son histoire
La ville aujourd'hui
Ciboure et les Arts

Plan intéractif

Plan intéractif

Armoiries de Ciboure

Les armoiries de Ciboure ont été adoptées en 1992 par le Conseil Municipal.

Du point de vue de l’héraldique (science apparue au XIIe siècle qui définit les règles de composition des armoiries), elles se rapprochent du timbre sec daté de 1591 et conservé à la mairie, à propos duquel on peut lire un texte malheureusement incomplet : « de… au cheval contourné de… brochant sur le fût d’un chêne accompagné de deux vaisseaux de… voguant sur la mer, l’un à dextre, l’autre à senestre ».

Ces armoiries se retrouvent sur la fontaine datant de 1676, en forme d’obélisque, classée monument historique et située dans le vieux Ciboure.

Une des faces de la fontaine a été dégradée, vraisemblablement pendant la Révolution, pour effacer un symbole noble, sans doute une fleur de lys.

On peut penser que ces armoiries étaient celles des propriétaires de la fontaine ainsi que de la maison Olhet Baïta, une riche famille d’armateurs cibouriens.

Les armoiries adoptées en 1992 pour la Ville de Ciboure se décrivent ainsi :

« D’argent à la mer d’azur, au cheval contourné d’argent brochant sur le fût au naturel d’un chêne de sinople terrassé du même, fruité d’or, accompagné de deux vaisseaux au naturel voguant sur la mer, l’un à dextre, l’autre à senestre ».

L’arbre est un chêne de sinople (vert) fruité de glands d’or (jaune) dont le tronc est au naturel (ici marron, couleur du bois), terrassé du même (sinople). Le chêne symbolise la force, les traditions, la mémoire.

Le cheval d’argent (blanc) sur une mer d’azur (bleue) symbolise la vitesse, la légèreté, le commandement, car le cheval est un animal « royal ».

La vocation maritime de Ciboure est symbolisée par les deux vaisseaux « au naturel » (ici le marron, couleur du bois de la coque).

La nature de l’arbre a été une source de controverse. Était-ce un chêne ou un pommier ? Les tenants du pommier portant des pommes rouges, se sont vus opposer une règle fondamentale de l’héraldique, celle de la contrariété des couleurs qui veut que l’on ne trouve jamais un métal sur un métal ni un émail sur un émail (dans le cas du pommier, rouge sur vert, ou « gueules » sur « sinople » en héraldique).

C’est pourquoi l’on a définitivement opté pour le chêne fruité de glands d’or, comme le mentionnait d’ailleurs le timbre sec de 1591.

Les principales couleurs en héraldique :

 Métaux

Or (jaune)

Argent (blanc)

 Émaux

Azur (bleu)

Gueules (rouge)

Sinople (vert)

Pourpre (violet)

Sable (noir)

Promenades en MER!
LES PRESTATAIRES